Publié par : Hyacinthe | 24 août 2011

De Český Krumlov à Vienne, ou la valse des trains

Comme toujours, dans une bonne histoire de trains, tout commence par un retard. Dans mon cas, c’est le train qui devait m’emmener à České Budějovice est arrivé 20 minutes après l’horaire prévu. Très vite je réalise que ma correspondance va voler, et que je risque de devoir attendre assez longtemps le train suivant.

Carte du trajet prévu, de Český Krumlov à Wien

Sur le papier, ça à l'air simple.

Mais dans ce train, je ne suis pas seul dans ce cas. Une chinoise et ses parents voyagent eux aussi vers la capitale autrichienne. Comme elle ne parle pas trop anglais et ses parents pas du tout, ça n’aide pas pour essayer de comprendre des contrôleurs tchèques pas baisants. Et comme, elle a l’air hyper stressée (ne sachant pas trop à quelle gare descendre, etc.), j’ai essayé de la renseigner comme j’ai pu. Du coup, puisqu’on devait prendre le même train, on est restés ensemble et, en discutant, elle m’a appris qu’elle parlait français ! Elle l’avait étudié à Paris pendant 4 ans.

Nádraží České Velenice

La gare de České Velenice

Revenons-en à notre périple. Arrivés à České Budějovice, nous voici donc obligé d’attendre le train suivant qui nous emmènera à České Velenice, frontière avec l’Autriche. Le problème, c’est qu’arrivant à České Velenice, une nouvelle surprise nous attend. Et cette surprise prendra la forme d’un bus de l’ÖBB, la compagnie des chemins de fer autrichiens, au lieu d’un train. Super, aucune info de la part de quiconque dans la gare, heureusement que des passager daignent nous guider. Au début, on a cru que ce bus remplaçait le train, et aller jusqu’à Vienne. Mais en fait, il va juste passer la frontière et rejoindre Gmünd Bahnhof, de l’autre côté, où unvrai train va finalement nous emmener à Wien.

Enfin, pas tout à fait…

Bon, là je vous assure, ça devient vraiment fun. L’ÖBB va nous faire le coup, non pas de la panne, mais de la gare en travaux. Sans prendre la peine de prévenir, le train va terminer son trajet en gare de Großweikersdorf. Ici, c’est un convoi de trois autocar qui prend le relais, pour acheminer les passagers jusqu’à Tulln an der Donau, à quelques kilomètres de Vienne. Alors, c’est très joli, on visite la campagne autrichienne et tout, mais pendant ce temps, je vois l’après-midi qui défile et je me dis que désormais, ma visite de Vienne est en train de tomber à l’eau ( je gardais encore espoir, jusqu’alors, de pouvoir flâner un peu dans la ville avant de devoir repartir vers la Slovaquie). Je dis volontairement « à l’eau », car histoire de bien noircir le tableau, il pleut.

Heureusement et finalement, à Tulln, plus de surprises, on peut enfin prendre un Regional Express qui va jusqu’à Wien-Franz-Josef-Bahnhof. Pfiou. Heure d’arrivée : 18h45 soit un peu plus de 3 heures après l’horaire prévu.

Une fois à Vienne, il s’agissait de trouver le bon métro. Moi, pour rejoindre Wien Südbahnhof Ostbahn, afin de prendre un train pour Bratislava. Et pour les chinois qui m’accompagnaient, d’arriver à leur hôtel. Une partie de plaisir après les problèmes de l’après-midi.

Ma visite de Vienne s’est donc limitée à un moment génial : 1h30 à attendre le prochain train pour Bratislava, sans même la possibilité d’aller me balader autour de la gare. Premièrement, le quartier n’avait pas l’air super joli. Deuxièmement, y’avait des travaux partout, ce qui n’aide pas à embellir la vue. Mais surtout, il y avait ça :

Wien Südbahnhof Ostbahn

Hé oui, la petite pluie de début d’après-midi à eu la charmante idée de se transformer en grosse nuée d’orage.

Autant vous dire qu’une fois à Bratislava, sur les coups de 22h, épuisé par ma journée de voyage galère, je suis directement allé dormir.

Carte du trajet de Wien à Bratislava

Le lendemain, j’ai d’abord envisagé de rester un peu pour visiter la capitale, mais comme tout le monde semble dire que ce n’est pas une ville indispensable, j’ai finalement décidé de suivre mes plans et de prendre le midi un train pour la Slovaquie centrale et la région de Banská Štiavnica. Et comme vous le verrez dans le prochain épisode, c’était une bonne décision…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :