Publié par : Hyacinthe | 23 août 2011

Český Krumlov, ville médiévale au cœur de la Bohème

Après Prague, je ne voulais pas quitter tout de suite la République Tchèque. J’ai donc décidé de faire une halte à Český Krumlov, même si le fait d’y aller en train me rallongeait. En effet, si le train est le plus souvent un moyen de transport plus rapide que le bus, il existe des exceptions, et Krumlov en est une. Depuis Prague, on y va par un bus direct, alors que le trajet en train nécessite un changement à České Budějovice. Retenez bien ce nom de ville (on y brasse de la bonne bière, ça devrait être facile), car j’y ai finalement passé un peu plus de temps que prévu lors de mon retour…

Carte du trajet de Prague à Český Krumlov

Depuis Prague, rien d’exceptionnel sur la première partie du trajet, mais le train qui vous emmène de České Budějovice à Český Krumlov vaut à lui seul le détour. Sur cette ligne à voie unique, entre České Budějovice et Volary, circulent encore de vieux coucous, fonctionnant au fioul évidemment, puisque la ligne n’est pas électrifiée. Du coup, certes on ne va pas vite, mais on prend le temps et notre pied dans ce train qui serpente à travers la forêt et les petits lacs, rythmé par les coups de klaxon à chaque fois qu’on croise un passage à niveau sans signalisation automatique… C’est bucolique, mais avant d’arriver à Krumlov, c’est une superbe mise en bouche.

Os 8129

À Krumlov, la gare est un peu excentrée. Pour rejoindre le centre-ville, on doit marcher une quinzaine de minutes vers la Vltava, qui l’entoure en faisant une boucle. Le chemin qui mène vers la ville permet d’avoir, avant même d’arriver, un super panorama sur les bâtiments médiévaux et le château.

Český Krumlov

La vue sur la ville depuis la gare de Český Krumlov

L’auberge dans laquelle je vais passer deux nuits est très jolie, on dort sous les toits dans un vieux bâtiment, et il y restaurant attenant bon et pas cher, très pratique. En plus l’auberge organise des sorties rafting, et ça aussi, c’est exceptionnel !

Mais avant de partir à l’eau, la journée commence par un beau soleil. J’ai choisi de me lever tôt ce dimanche, non pas pour aller à la messe, évidemment, mais pour aller visiter le château et ce, de bonne heure. Je me pointe un peu avant 9h, puisque les visites démarrent à cette heure-ci, mais une fois à la caisse, on m’informe que malheureusement, la seule visite guidée en anglais de la matinée a lieu à 11h, ce qui ne va pas être possible puisque je dois être à l’auberge sur les coups de midi pour partir ramer.

Český Krumlov

Je prends du coup tout mon temps pour me promener dans les 4 cours successives du château, chacune ayant été marqué par le style de l’époque à laquelle elle a été ajoutée à l’édifice. À l’arrière du château, après avoir traversé les jolis jardins, je tombe sur l’une des curiosités de ce château : un théâtre tournant. Mais attention, si l’on a plutôt l’habitude d’une scène tournante ; ici, c’est bien la tribune qui bouge. Centrée au milieu des différents décors, les gradins viennent se placer face à l’action, c’est vraiment ingénieux. J’aimerais bien voir un spectacle ici, un jour…

Théâtre tournant de Český Krumlov

Le théâtre tournant de Český Krumlov

Midi étant déjà presque là, je m’en retourne à l’auberge pour me préparer à ramer tout l’aprèm.

Le rafting « à la tchèque » :

La précision de nationalité a toute son importance, puisque en République Tchèque le rafting n’est pas seulement un sport d’eau, c’est même plutôt un sport de bière. Je vous explique :

La Vltava à Krumlov est plutôt calme, peu profonde, et il y a peu de rapides, tout juste quelques petites chutes d’eau à franchir tranquillement. Et pourtant, l’été, la rivière est prise d’assaut. Du coup, certains restaurateurs au nez fin ont eu la bonne idée d’implanter quelques bars au bord de l’eau quand ce n’est pas carrément en plein milieu sur un bateau, avec la louable intention de désaltérer les sportifs navigateurs du dimanche que nous sommes. Et là, on comprend mieux pourquoi l’auberge annote l’activité Rafting d’un « Pub crawl on the river ». Le trajet prévu prend normalement moins de 2h, on nous en conseille 6. Car entre le point de départ et l’arrivée à l’auberge, pas moins d’une douzaine de bars nous accueillent à bras ouverts et à des tarifs très attractifs quand on a l’habitude de Paris : 25 en moyenne, au moins on sait pourquoi on rame.

Český Krumlov

Bon évidemment, la rivière a beau ne pas être dangereuse, le risque d’accident est quand même amplifié par l’alcool, et il y a souvent des blessés (pas trop grave, heureusement). En ce qui concerne le groupe d’australiens qui m’accompagnait, aucun n’est à déplorer si l’on fait abstraction des genoux entaillés par un rocher et des ventres un peu râpés en frottant contre le bateau. Malgré ça, l’ambiance est excellente et comme la météo avait décidé d’y mettre du sien, on a eu beau temps jusqu’au soir. Bon par contre, une telle après-midi, ça fatigue, et croyez bien qu’une fois à l’auberge, je ne me suis pas fait prier pour sombrer sur mon lit jusqu’au lendemain matin…

Voici donc arrivé le lundi, et avec lui, l’heure du départ en direction de Bratislava, en s’arrêtant vite fait à Vienne en chemin. Bon, autant vous le dire tout de suite, ça ne s’est pas vraiment passé comme ça.

À suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :